25/01/2008

Expo

expo2.jpg

20:52 Écrit par JP dans dessin | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : expo, peinture |  Facebook |

19/01/2008

Aphrodite - acrylique sur toile

spring.jpg

20:41 Écrit par JP dans dessin | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : peinture, toile |  Facebook |

13/01/2008

Perséphone - sanguine sur papier

caroline-2368.jpg

16:01 Écrit par JP dans dessin | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : art, artiste, croquis, sanguine, nu |  Facebook |

04/01/2008

Leonardo et l'homme de Vitruve

vitruve.jpg

Cliquer sur l'image pour en savoir plus...

13:23 Écrit par JP dans dessin | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : croquis, art, da vinci, dessin |  Facebook |

02/01/2008

Le printemps - sanguine sur papier

 decoration

 

Viens-tu du ciel profond ou sors-tu de l’abîme,
Ô Beauté ! ton regard, infernal et divin,
Verse confusément le bienfait et le crime,
Et l’on peut pour cela te comparer au vin.

Tu contiens dans ton œil le couchant et l’aurore ;
Tu répands des parfums comme un soir orageux ;
Tes baisers sont un philtre et ta bouche une amphore
Qui font le héros lâche et l’enfant courageux.

Sors-tu du gouffre noir ou descends-tu des astres ?
Le Destin charmé suit tes jupons comme un chien ;
Tu sèmes au hasard la joie et les désastres,
Et tu gouvernes tout et ne réponds de rien.

Tu marches sur des morts, Beauté, dont tu te moques ;
De tes bijoux l’Horreur n’est pas le moins charmant,
Et le Meurtre, parmi tes plus chères breloques,
Sur ton ventre orgueilleux danse amoureusement.

L’éphémère ébloui vole vers toi, chandelle,
Crépite, flambe et dit : Bénissons ce flambeau !
L’amoureux pantelant incliné sur sa belle
A l’air d’un moribond caressant son tombeau.

Que tu viennes du ciel ou de l’enfer, qu’importe,
Ô Beauté ! monstre énorme, effrayant, ingénu !
Si ton œil, ton souris, ton pied, m’ouvrent la porte
D’un Infini que j’aime et n’ai jamais connu ?

De Satan ou de Dieu, qu’importe ? Ange ou Sirène,
Qu’importe, si tu rends, — fée aux yeux de velours,
Rythme, parfum, lueur, ô mon unique reine ! —
L’univers moins hideux et les instants moins lourds ?

Hymne à la beauté - Baudelaire

 

16:21 Écrit par JP dans dessin | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : dessin, art, croquis, mucha |  Facebook |

01/01/2008

Repos de la nuit - sanguine sur papier

reposdelanuit.jpg

Avec ses vêtements ondoyants et nacrés,
Même quand elle marche on croirait qu’elle danse,
Comme ces longs serpents que les jongleurs sacrés
Au bout de leurs bâtons agitent en cadence.

Comme le sable morne et l’azur des déserts,
Insensibles tous deux à l’humaine souffrance,
Comme les longs réseaux de la houle des mers,
Elle se développe avec indifférence.

Ses yeux polis sont faits de minéraux charmants,
Et dans cette nature étrange et symbolique
Où l’ange inviolé se mêle au sphinx antique,

Où tout n’est qu’or, acier, lumière et diamants,
Resplendit à jamais, comme un astre inutile,
La froide majesté de la femme stérile.

Avec ses vêtements ondoyants et nacrés - Baudelaire

20:14 Écrit par JP dans dessin | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : art, dessin, croquis, sanguine, artiste |  Facebook |